Ecole de tir

Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre
ni de réussir pour persévérer…

On peut s’inscrire dès 8 ans à l’école de tir. Selon l’âge, il y a des catégories où un équipement spécifique.

En arrivant, un premier choix doit être fait : carabine ou pistolet. Deux séances d’essai gratuites sont possibles.

Comment savoir si l’on aime, si l’on n’essaye pas !?

Le stand de tir plomb 10 m d’Haubourdin est celui qui possède le plus de pas-de-tirs des Haut-de-France avec 50 cibles électroniques qui transmettent le résultat du tireur en direct sur un écran placé à côté de lui. Chaque zone de la cible est découpée en 10 parties, 0.0 étant le plus petit score (hors cible) et 10.9 le plus élevé (le centre).

Dans les deux disciplines la munition est du plomb qui mesure 4,5mm de diamètre. Pour atteindre le centre de la cible qui mesure 11 mm au pistolet et 0,5 mm à la carabine, il faut un effort de concentration remarquable.

Ce qu’apporte le tir :

Le tir apporte beaucoup, notamment :

  • de la concentration,
  • de la confiance en soi,
  • maitrise de soi,
  • dépassement de soi

et peut notamment aider les enfants hyperactifs. Avant chaque tir, un exercice de respiration est pratiqué ce qui permet de diminuer le stress et augmente fortement les capacités de concentration.

Le vrai du faux :

  • Le plomb est-il dangereux pour la santé ?
    vrai et faux : Le stand 10m d’Haubourdin est ventilé, le risque par voie respiratoire est quasi nul. Il suffit de ne pas porter les munitions, qui sont en plomb, à la bouche et de se laver les mains à la fin de la séance, ainsi tous les risques sont écartés.
  • Risque de blessure avec l’arme ?
    Rien n’est impossible mais il faut savoir que les règlementations avec les armes sont très strictes et en cas d’accident le plomb ne fera qu’une blessure mineure

Catégories

Poussins :

Les enfants de 8 à 10 ans ne possèdent pas la musculature et la morphologie nécessaire pour porter une arme de 5kg pour la carabine ou, 1,5kg à bout de bras pour le pistolet. Les poussins disposent donc d’une potence à ressort sur laquelle ils posent leur arme, ce qui les soulage du poids de celle-ci (voir photo ci-contre).

Benjamins :

Les tireurs de 11 ou 12 ans disposent d’une potence à câble qui est équipée d’un contrepoids ce qui permet d’avoir à ne supporter qu’une partie du poids de l’arme.

Minimes :

À partir de 13 ans les tireurs tirent sans aucune aide, cependant pour aider les carabiniers une combinaison spécifique peut être portée, elle permet de réduire les mouvements et les aide beaucoup dans leurs tirs.

Après 14 ans il y d’autre catégories ayant le même règlement que pour les minimes.

Bien évidemment le club d’Haubourdin prête TOUT ce matériel, que ce soit potence à ressort ou à câble, veste, pantalon, chaussures, gant, carabine et plomb ! Rien besoin d’acheter !!!

Tarif
130€ pour la licence annuelle, tout compris (assurance incluse)!

Le club d’Haubourdin

Moniteur :

Didier moniteur bénévole diplômé du brevet d’état d’éducation sportive a accompagné d’innombrable champions dans leurs premiers tirs et leurs a transmis sa passion toujours dans la joie et la bonne humeur. Son fils Mickael d’Halluin a participé trois fois au championnat du monde (a remporté la médaille d’or en 2018) et deux fois au championnat d’Europe. En résumé, une vraie passion que Didier sait transmettre à ses élèves.

Les prêts de matériels :

Une arme est réglée pour son tireur, c’est pour cela qu’au club d’Haubourdin personne d’autre ne tire avec l’arme qui vous a été confié, au risque de la dérégler. Toutes les armes sont numérotées pour que le tireur puisse reprendre la sienne à chaque séance. Il en est de même pour les potences qui sont réglées pour chaque tireur. Chaque tireur reçoit aussi ses habits en fonction de sa taille, par conséquent il est le seul à les porter.
Les boites de plomb sont fournies par le club !

Compétition :

En fonction des catégories et du niveaux des tireurs, des compétions seront proposées ; Elles ne sont pas obligatoires mais restent de très bonnes expériences afin que les tireurs apprennent à surmonter le stress qui est plus présent, lors de ces compétions. Si le tireur accepte, alors, le voilà inscrit !

Restez informé

Inscrivez-vous à notre newsletter